• 4, rue Gabriel Péri 77120 COULOMMIERS Cedex
  • URGENCES : 01 64 65 39 98
CH Coulommiers CH Coulommiers

    Votre admission

    Admission programmée

    Pour la réaliser, vous aurez besoin du bulletin de rendez-vous, d’une pièce d’identité ou de votre livret de famille.

    Pour les mineurs et les incapables majeurs : à l’entrée le représentant légal, muni d’une pièce d’identité et éventuellement du livret de famille ou d’une ordonnance de jugement, doit signer l’autorisation de pratiquer les soins et interventions.

    En cas d’urgence

    Si vous êtes admis à la suite d’une urgence, les formalités sont réduites au minimum; elles seront complétées ultérieurement par vous ou l’un de vos proches en vous présentant le plus rapidement possible au Bureau des admissions.

    En maternité

    Pour la maternité, pensez à vous munir du livret de famille ou de la reconnaissance anticipée de l’enfant.

    Pré-admission

    Si votre hospitalisation est prévue lors d’une consultation, présentez-vous au Bureau des admissions qui établira votre dossier.

    Vous éviterez ainsi l’attente, le jour de votre entrée.

    L’hospitalisation de jour

    Certains services permettent une hospitalisation à la journée. L’admission se fait le matin et votre retour à domicile le jour
    même. Au cours de cette journée, un ensemble coordonné d’investigations ou de traitements est entrepris.

    Si vous ne souhaitez pas que votre présence soit connue, il est indispensable de prévenir le cadre de santé du service ainsi que le Bureau des admissions. 

    Le bureau des admissions, situé dans le hall principal, est ouvert de :

    • 8 heures à 18 heures du lundi au vendredi,
    • 8 heures 30 à 16 heures le samedi.

     

    Hospitalisation du mineur ou du majeur protégé

    Le consentement aux soins et aux interventions appartient au représentant légal du mineur (détenteur de l’autorité parentale, tuteur) ou du majeur sous tutelle (tuteur légal). Le mineur et le majeur sous tutelle ont le droit de recevoir une information adaptée et de participer à la prise de décision les concernant.

    Leur consentement sera systématiquement recherché s’ils sont aptes à exprimer leurs volontés. Néanmoins, la décision définitive appartient au représentant légal. En cas de refus de traitement par le titulaire de l’autorité parentale ou par le tuteur pouvant entraîner des conséquences graves pour la santé du mineur ou du majeur sous tutelle, le médecin met en œuvre les soins indispensables.

    Le mineur peut garder le secret sur son état de santé et s’opposer à la consultation de son dossier médical par le responsable légal. Il doit alors se faire accompagner par une personne majeure de son choix et le médecin pratique les soins et/ou l’intervention.